La cigarette électronique est certainement la solution idéale lorsqu’un fumeur souhaite arrêter progressivement le tabac. La France et l’Union européenne instaurent régulièrement de nouvelles normes pour encadrer l’utilisation des composants pour la fabrication d’une cigarette électronique. Dernièrement, c’est le Booster Nicotine qui s’est vu imposer de nouvelles règles.

Comment bien l’utiliser lors de la fabrication de son propre e-liquide ? Et quelles sont ses vertus ? Les détails se trouvent dans l’article suivant.

Qu’est-ce que le booster de nicotine ?

utiliser le Booster NicotineAvant la directive européenne TPD 2014/40/UE, il était possible de se procurer des produits à la nicotine avec une contenance supérieure à 10 ml. Depuis le 1er janvier 2017, la vente de ses produits est interdite.

Les consommateurs qui réalisent eux-mêmes leur solution e-liquide se sont donc retrouvés avec des contenants de 10 ml maximum. C’est donc pour cette raison que le booster Nicotine a vu le jour. Il peut alors être ajouté à une base neutre sans nicotine pour donner au fumeur la sensation de fumer une cigarette grâce à la nicotine alors que son dosage est beaucoup plus faible.

Que faire avant d’incorporer le Booster Nicotine ?

Lors de la fabrication du e-liquide, il faut prendre plusieurs précautions pour éviter de réaliser de mauvais dosages. Il est alors vivement conseiller de choisir des accessoires précis pour vous aider à incorporer vos différents ingrédients comme le Booster Nicotine.

Ainsi, il est préférable d’avoir avec vous :

       –   Des seringues graduées pour être particulièrement précis.

        –  Des flacons en verres pour réaliser précisément les mélanges.

        –  Des gants pour protéger votre peau lors de la fabrication.

        –  Des lunettes de protection pour éviter les éclaboussures.

Il faut regrouper aussi les différents ingrédients nécessaires à la préparation. Vous devez vérifier que les ingrédients sont bien tous présents.

Il faut alors :

      –    Une base neutre sans nicotine et sans alcool.

      –   Des arômes à choisir selon les goûts des utilisateurs.

      –    Le booster de nicotine.

      –   Les accessoires pour bien réaliser le mélanger du e-liquide.

Vous pouvez obtenir des conseils supplémentaires sur la cigarette électronique avec le magazine numérique spécialisé Astuce Santé.

Procéder à l’incorporation du Booster Nicotine

Ensuite, il faut connaître les indications pour mélanger correctement le booster de nicotine. Ces derniers peuvent avoir des taux de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (GV) différents. Il faut donc suivre un tableau de dosage en fonction du taux de booster de nicotine dans le produit e-liquide.

Effectivement, la cigarette électronique est utilisée dans le but d’arrêter de fumer. Il faut donc veiller à insérer des doses faibles de booster nicotine pour obtenir les effets attendus.

Une fois que les mélanges des composants sont réalisés, le booster de nicotine ne nécessite pas de temps d’attente pour être utilisé. Il faut par contre, veiller à bien mélanger le produit pour que l’ensemble soit homogène.

Conseil : les arômes peuvent, cependant, imposer des temps de pause. Il faut donc vérifier l’indication et les consignes de chaque ingrédient pour être certain qu’un temps d’attente n’est pas imposé. Pensez-y !

Ainsi, fabriquer son mélange pour sa cigarette électronique est une pratique simple et facile à réaliser. Elle peut être faite pour obtenir un mélange unique et totalement à son goût. En plus, celle-ci vous assure des économies financières. Des jolis avantages pour arrêter progressivement et à son rythme le tabac. Le site santemagazine.fr répond à 6 questions que les consommateurs de cigarette électronique se posent encore.

Pensez donc à réaliser vous-même votre composition pour choisir votre propre booster de nicotine. Vous pouvez alors adapter la dose de nicotine à vos besoins. Une solution sur-mesure et efficace pour diminuer rapidement votre consommation de tabac.