La résistance d’un clearomiseur se compose d’un fil résistif et d’une mèche en coton imbibée d’e-liquide. En ohms, sa valeur plus grande ou plus petite affectera votre perception du goût, du volume et de la température de la vapeur, affectant ainsi l’impact de la gorge.

Équipée d’électrodes positives et négatives, la résistance laisse passer le courant, et sa force est liée à la tension entre ces bornes. Afin de conserver la même sensation, il est nécessaire d’augmenter la tension, qui peut être ajustée manuellement grâce à la bague située au bas de certaines batteries traditionnelles. Le module électronique ajustera automatiquement la tension jusqu’à épuisement de la batterie.

La donnée de base à retenir en utilisation est la puissance d’abord, et son changement permet de régler la température de la vapeur et la puissance de l’impact comme une tension.

Qu’est-ce qu’une résistance d’e-cigarette ?

En physique, la résistance fait référence à un composant électrique, généralement de forme cylindrique, qui peut réduire l’intensité du courant.

En raison de l’effet Joule, des résistances peuvent être utilisées pour générer de la chaleur. Ils sont utilisés pour faire fonctionner des équipements de chauffage au quotidien, mais on ne le sait pas forcément.

La valeur de résistance est mesurée en ohms. La loi d’Ohm définit la relation entre la valeur de résistance, la tension et l’intensité du courant et la puissance.

Dans les e-cigarettes, la résistance, telle que joue le même rôle que les objets du quotidien. Ce rôle est la production de vapeur. La résistance est généralement composée de métal et de matériaux absorbants, qui peuvent aspirer des liquides.

Toujours en référence à la loi d’Ohm, la valeur de résistance d’une e-cigarette (comme les Resistances Z Geekvape) définit donc la puissance de l’e-cigarette, qui doit être conçue pour générer suffisamment de chaleur pour évaporer le liquide.

Pour savoir plus sur les Resistances Z Geekvape, visitez kumulusvape.fr.

Comment une résistance d’e-cigarette fonctionne-t-elle ?

La résistance est un élément du clearomiseur. Il est généralement situé au centre du réservoir, là où le coton est en contact direct avec le liquide. Par conséquent, le coton permet au liquide d’être dirigé vers le centre de la résistance, où le fil de résistance chauffé l’évapore.

Les ouvertures de part et d’autre de la résistance permettent à l’air de circuler puis de se remplir de vapeur avant d’être inhalé par l’e-cigarette.

Lorsqu’un utilisateur d’e-cigarette appuie sur le bouton de commutation de la batterie, la batterie génère un courant dont l’intensité dépend de la puissance réglée sur la batterie. Le courant est ensuite dirigé vers la résistance, et la résistance commence à chauffer pour évaporer le liquide. En même temps, le vapoteur inhale de l’air et l’air génère de la vapeur par résistance.

Quels sont les types de résistances qui existent ?

Les résistances qui sont prêtes à être utilisées, ce sont les résistances de la plupart des modèles de cigarettes électroniques tels que les Resistances Z Geekvape. Ils sont conçus par les fabricants pour correspondre aux matériaux qu’ils fournissent et offrent une variété de valeurs de résistance. Ensuite, le fabricant précisera la puissance recommandée de l’e-cigarette pour chaque valeur de résistance.

En outre, la résistance reconstructible permet aux utilisateurs d’e-cigarette les plus expérimentés de fabriquer leurs propres résistances.

En plus d’une certaine économie, cela leur permet d’obtenir une résistance vraiment personnalisée. Ces résistances ne sont compatibles qu’avec certains types de matériaux, les atomiseurs reconfigurables.

Dans tous les cas, la même opération était réalisée avec un matériau absorbant, qui achemine le liquide jusqu’au fil de résistance, qui évapore le liquide lorsqu’il est chauffé.

Quel type de vape pour quelle sorte de résistance ?

La valeur de la résistance, le type de résistance utilisé et le nombre de bobines sont autant d’éléments qui définissent le type d’e-cigarette que vous pourrez expérimenter.

Plus la résistance de votre e-cigarette est grande, plus votre e-cigarette est étanche.

La haute résistance comme pour les Resistances Z Geekvape est en fait dédiée aux e-cigarettes de faible puissance, avec un volume de vapeur faible à moyen, il n’y a donc presque pas besoin d’entrer dans l’air. Ce faible débit d’air et l’échauffement modéré du liquide permettent de restituer finement le goût de l’e-liquide.

Ces résistances permettent également d’avoir un effet fumeur similaire à celui des cigarettes à tabac grâce à une inhalation en deux temps.

Par conséquent, nous appelons inhalation indirecte pour décrire cette façon de stocker la vapeur dans la bouche avant de l’envoyer aux poumons. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’est la façon la plus naturelle de respirer de l’air.

Au contraire, plus la résistance de la cigarette électronique est faible, plus le goût de la cigarette électronique est riche. Du fait de l’effet Joule, la résistance dite sub-ohmique (inférieure à 1 ohm) chauffe beaucoup plus que la haute résistance, ce qui lui permet de produire plus de vapeur. Par conséquent, il est conçu pour laisser passer une grande quantité d’air afin d’éliminer efficacement toute la vapeur générée.

Pour faire face à la grande quantité d’air inhalé, nous ajustons généralement notre inhalation en passant en mode inhalation directe. L’air pénètre directement dans les poumons sans passer par la phase de stockage dans la bouche.

Le seul inconvénient est que le goût obtenu avec ce type de résistance est légèrement moins bon que le goût obtenu avec une résistance élevée. Mais cela peut être compensé par une grande quantité de vapeur, qui procure tout de même une forte sensation de vape.

Entre la haute résistance (environ 1 ohm) et la très faible résistance (moins de 0,3 ohm), il existe heureusement de nombreuses résistances multifonctionnelles qui permettent d’inhaler directement ou indirectement les e-cigarettes.

Ainsi, selon le modèle de clearomiseur, il est tout à fait possible de choisir une résistance d’une valeur de 0,7 ohms, qui vous permettra de faire des e-cigarettes entre 10 et 30 W sans avoir à choisir entre des types d’e-cigarettes. Dans ce cas, vous pourrez associer le clearomiseur problématique avec la batterie à puissance réglable. Vous pourrez définir précisément le niveau de puissance pour déterminer le type d’e-cigarette que vous obtenez.